Andy Bey – Experience and Judgment

Publié par le 5 avril 2020

Connu dans un premier temps avec ses soeurs (Andy and the Bey Sisters) dans les années 60 et en tant que sideman auprès de grands noms du jazz comme Max Roach ou Gary Bartz, il aura fallu attendre 1974 pour que le chanteur et pianiste Andy Bey délivre son 1er album solo : Experience and Judgment.


Avec sa voix de baryton couvrant 4 octaves et ses influences entre spiritual jazz, soul & funk, Andy Bey possède une signature sonore singulière qui rend cet album totalement intemporel.

Le morceau “Celestial Blues” fait figure de classique du genre et résonne tout particulièrement à notre époque (“We must get closer to the essence of life/But be aware that it takes courage and strife »), inspirant des reprises tantôt réussies (coucou The Souljazz Orchestra), tantôt ratées (coucou The Avener). La 1ère version de ce morceau, composée pour Gary Bartz en 1971 et au tempo plus soutenu, vaut également le coup d’y jeter une oreille!

Plusieurs autres morceaux de l’album retiennent notre attention, comme « Tune Up » ci-dessous, ou encore les deux morceaux « Experience » et « Judgment » qui ont donné leur nom à l’album.

Les multiples références cosmiques, jusqu’à la pochette, peuvent rappeler l’univers de Sun Ra et on retrouve chez Andy Bey le goût prononcé de ce dernier à croiser et digérer de nombreuses influences pour aboutir à un résultat très personnel. En résumé, un album qui fait du bien et qui devrait figurer en bonne place dans votre discothèque!